4 points pour réussir un book photo

Réussir un book photo
For the English version, change on right top corner :)

Dans quelques jours vous avez un shoot photo de prévu avec un model, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ou vous voulez juste avoir de nouvelles idées ? Pas d’inquietudes, voici mes conseils pour avoir de belles photos à la fin de votre séance :)

Merci d’avance de me suivre sur Instagram @Kyonopics, laisser un commentaire et vous abonner à la Newsletter :)


Sommaire :

-La préparation : de la prise de contact à la veille du shoot
-Le lieu
-Le materiel : avec torches ou lumière naturel
-Le cadrage et La direction de son model

La préparation :

Afin de bien préparer votre shoot, je vous invite à vous assurer de quel type de photos vous allez faire pour votre model, seront-elles destinées à une agence de mannequins ou à un book perso ?

Trouver des models : Vous avez plusieurs choix pour trouver des models, il y a des sites de rencontre entre photographes et models, comme model mayhem (que j’ai utilisé pendant longtemps), et une fois que vous avez de belles photos dans votre book vous pouvez directement demander aux agences de mannequins si vous pouvez shooter les new faces (nouvelles arrivantes), ils vous demanderont la plupart du temps d’avoir au minimum un studio (ou une pièce pour shooter), ainsi qu’une maquilleuse.

Plusieurs thèmes peuvent être abordés pour un book photo, par exemple j’aime faire des photo dans la rue pour jouer avec l’architecture et la lumière naturelle; la nature pour faire respirer les photos avec le ciel et créer des formes grace aux végétaux; en studio pour faire des photos brutes ou on met en valeur le model.

Quels vêtements faut-il prendre ? Demandez simplement à votre model de prendre des vêtements basiques, on doit pouvoir la mettre en valeur le plus facilement possible. Le fait de discuter des vêtements va déjà créer une première proximité et le model se sentira alors plus à l’aise durant le shoot.

Maintenant que vous savez quel type de photos vous allez faire, vous pouvez déterminer s’il s’agira d’un shoot en studio ou en extérieur.
En studio vous aurez plus de contrôle sur votre lumière et l’environnement, vous pourrez y intégrer un fond, ou utiliser les différentes pièces à disposition. En extérieur vous aurez une grande liberté de décors mais une lumière variable.

La durée d’une séance est en moyenne de 2 à 3 heures, après ça vous aurez beaucoup de photos à éditer.
Si vous décidez de shooter en extérieur évitez les heures entre 14 et 16h car la lumière sera trop forte (s'il y a des nuages ça va), le matin ou la fin de journée vous offrira de belles lumières :) Si vous devez changer de vêtements, trouvez un bar, en général ils acceptent ;)

Vous aurez généralement entre 12 et 15 photos finales, le but est d’avoir des cadres et poses différentes. Je vais expliquer tout ça le long de l’article.

Enfin quel type de make-up ? Pour un book, un maquillage nude qu’on renforce à la moitié du shoot sera très bien adapté, faire une partie cheveux attachés/détachés est intéressant. Si vous n’avez pas la possibilité d’avoir une maquilleuse, demandez à votre model si elle peut s’en occuper, vous pouvez avoir des surprises !

Une fois toutes ces informations récoltées, vous allez pouvoir passer aux choses sérieuses.

Le lieu :

En intérieur vous avez pas mal de possibilités, cela peut-être chez vous, dans un café ou en location de studio. Vous devez choisir le lieu en fonction de votre thème.

Pour un test d’agence il sera préférable de faire des photos sur fond uni en studio, ou dans la rue avec des lieux et des poses simples.

Quelqu’un qui souhaite avoir un book personnel vous avez une infinité de choix.

Voici quelques idées 

Chez vous, si vous avez peu de place trouvez un mur blanc pour vous en servir comme fond, poussez les meubles et placez-y un tabouret sympa devant. Si vous disposez de plus de place, faites en sorte d’avoir un maximum de recule.
Vous pouvez regarder si dans la pièce il y a des éléments qui collent à votre thème, et qui peuvent être utilisé comme décors. Par exemple un canapé, des rideaux, une lampe ou une plante. Attention à ne pas trop les intégrer dans votre scene, il faut que se soit juste un accessoire.

La location d’un studio enlèvera pas mal de contraintes, et vous aurez accès à du materiel que vous n’avez pas forcément à la maison, comme des fonds, du materiel d’éclairage et le model se sentira dans un environnement professionnel.

Si c’est difficile de faire les photos chez vous ou de louer un studio, demandez à un café ou un hotel si vous pouvez utiliser leurs lieux durant les heures creuses, en général ils acceptent ! vous pouvez faire un tour sur leur site internet pour voir les photos des différents espaces qu’ils ont à disposition, cette option m’a sauvé la vie plusieurs fois !


Le matériel :

Concernant le materiel il y a beaucoup de choses à dire, mais pour éviter de m’éparpiller, je vais partir sur des set-up simples et qui ne coûte pas cher, ils seront composés d’une ou deux lumières.
Il est interessant de travailler avec une seul lumière car elle doit représenter le soleil, et en regardant les ombres, les photos seront plus naturelles, ajouter une deuxième lumière va aider à détourer votre model.

Je vous invite à regarder mon article sur La lumière en portraits pour avoir plus de précision sur l’utilisation du materiel. Ici il s’agira que d’un récap.

Pour un shoot en intérieur il est préférable d’avoir une torche (ou un flash cobra déporté) avec un bol réflecteur ou un bol beauté, ce qui va donner une lumière dure qui passe dans la plus part des cas. Cela permet de donner du contraste à la peau et faire ressortir la texture des vêtements.

Si vous avez pas mal de recul, un parapluie ou une boite à lumière sans diffuseur vous offrira à peu près le même effet, la zone couverte sera cependant différente, mais tout aussi belle.
Petit plus, si vous pouvez mettre une grille nid d’abeille sur votre bol ou boite à lumière, cela va focaliser la lumière et potentiellement transformer un fond blanc en fond noir. Selon le type de photo recherché cela peut vous être très utile et ajouter du contraste.

Concernant le fond papier, en fonction de votre place, vous pouvez soit l’accrocher à l’aide d’une barre et de deux trépieds, soit le gaffer directement à votre mur, cette dernière option vous fait gagner pas mal de place.

Une astuce pour avoir un fond plus sombre : Vous pouvez prendre un fond bleu foncé, si vous vous débrouillez bien il servira de fond bleu et noir. Un fond noir est très pratique pour mettre en valeur les formes et courbes de votre model.

En extérieur, si vous utilisez une torche, elle sera une bonne alliée dans un coin d’ombre, il faut cependant bien jauger entre la puissance du flash et de la luminosité d’arrière plan.

Il arrive que même à basse puissance une torche fasse beaucoup de lumière, pensez à tout simplement la reculer plutôt que de perdre du temps sur des réglages.

Comment bien placer ma torche ? En intérieur je vous recommande de mettre votre lumière à 45° et le plus haut possible et assez loin du model, cela va créer de jolies ombres et éviter d’avoir une grosse ombre sur le fond.

Le cadrage et les poses :

Je vais directement expliquer comment je procède dans les prochains exemples avec mes photos, il y a des models plus ou moins expérimentés. Dans tous les cas il faut mettre à l’aise votre model et rigoler avec, mettre de la musique. Le but est de passer un agréable moment :)

Si votre model vient d’une agence, le but est qu’elle montre comment elle sait poser et comment elle pourrait rendre sur des photos d’edito, il faut que les photos soient sobres et qu’on puisse voir des photos d’elle de près, comme de loin.

Votre model doit communiquer avec vous et son espace, observez l’environnement et expliquez-lui qu’elle doit se servir de ce qui l’entour pour poser. Des éléments peuvent rentrer dans votre composition et servir de lignes de forces ce qui va donner du caractère à vos photos.
Les meilleurs moyens de communication de votre model sont les mains et les yeux, en lui disant qu’elle doit jouer avec, vous allez rapidement avoir des photos fortes en émotions.

Exemple 1 :
Pour ces deux models c’était leur premier shoot et j’ai seulement utilisé le soleil comme lumière. Le but est d’avoir des plans de près, de loin, voir comment elle bouge et interagit avec son environnement.
Je n’ai pas hésité à leur dire bouger entre chaque vues et de regarder dans plusieurs directions. Les models débutants ont souvent tendance à trop souvent regarder l’appareil photo, donc avec votre main vous pouvez diriger son visage.


  

  


Exemple 2 :
Ces modeles sont dans la même situation lumineuse, mais elles sont plus expérimentés, normalement vous avez moins besoin de les diriger, vous pouvez aller plus loin en leur donnant un thème et les laisser s’exprimer. Comme ça vous pouvez plus vous concentrer sur le fond et la lumière.


  

  


Exemple 3 :
Pour le model qui suit, j’ai utilisé un bol réflecteur, c’est pratique car très léger et peu encombrant.

Ce model est également plus expérimentée mais cette fois en studio. Avec un simple bol réflecteur dans un espace très réduit.
J’aime avoir un tabouret pour faire des portraits posés et avoir le temps de bien placer ma lumière et avoir quelque chose de très propre. 
Une fois debout reculez la torche, mettez la le plus haut possible, comme ça la model pourra facilement bouger et la lumière sera impeccable à chaque prises de vues, qu’elle soit face ou dos à la lumière.



  


Exemple 4 :
Pour terminer un homme, ici il s’agit d’un artiste qui avait besoin de photos pour son book mode. Avec un mec ce n’est pas si différent, il sera peut-être plus simple de rigoler avec et lui faire prendre des poses improbables.  


  


Merci d’avoir lu cet article, je vous invite à me suivre sur Instagram @Kyonopics, laisser un commentaire et vous inscrire à la Newsletter :)

Top