Shoot créatif « Rukana » de A à Z

Shoot créatif « Rukana » de A à Z
For Engish version, click at the right-top corner :)

Voici un nouvel article sur l’un de mes dernier shooting photo, le but était de créer un univers parallèle entre Rukana sage et Rukana folle. Dans un autre article j’ai parlé de créations et je voulais faire l’expérience sur une série avec un model, donc ici je vais parler de ma démarche créative plutôt que de lumière et du materiel.

Merci d’avance de me suivre sur Instagram @Kyonopics, laisser un commentaire et vous abonner à la Newsletter :)


Sommaire 

- Préparation et moodboard
- La séance photo
- Impression et post production

Préparation et moodboard

Comme dis dans l’intro, je voulais avant tout axer ce shoot sur de la création, j’avais en tête de faire des photos avec plusieurs types de lumières, cadrages, et utiliser des photos faites dans un temple pour mélanger tout ça et créer des histoires.

Dans la première partie de la séance photo je me suis dis qu’on pourrait avoir un maquillage et une coiffure simple pour le côté sage, et un style de photo qui doit être plutôt doux.
Puis dans la seconde partie, changer radicalement tout ça pour quelque chose de plus fou.

J’ai acheté un rideau bleu foncé qui m’a couté une cinquantaine d’euros, pour avoir un fond noir sur certaines photos et du film plastique pour la post production.




La séance photo

Rukana est un model débutant, donc au début il n’a pas été très simple de la coacher, si cela vous arrive, il faut montrer que nous avons totalement confiance dans ce que l’ont fait, et gratifier le model en lui montrant les belles photos sur l’écran de l’appareil.

Nous avons occupé 3 parties d’une pièce pour faire la totalité de la séance, afin d’être raccord entre les deux styles de photos, nous avons utilisé deux fois les mêmes endroits.

D’abord, nous avons utilisé une porte coulissante, avec le rideau à l’arrière pour le fond, et la lumière (boîte à lumière rectangulaire avec grille nid d’abeille) était posée à droite du model j’ai tout de suite imaginé placer en post prod une autre photo sur la gauche.



Cette même porte, une fois fermée, à servie à faire des photos en pied, en utilisant un miroir comme accessoire.


Puis j’ai demandé à Rukana de s’assoir sur un tabouret, et avec la même boite à lumière j’ai fais des portraits en low key. La torche était posée sur le coté arrière du model pour détourer sa silhouette.

Enfin, ma petite armoire à été très utile pour des portraits en hauteur, le rideau à servie à la recouvrir, et la model à pu s’en servir pour s’envelopper dedans. Ici j’ai opté pour un bol réflecteur pour avoir une lumière qui éclaire la totalité de la scène.


Impression et post production

Après la séance, j’ai sélectionné mes photos sur Lightroom et je suis allé en imprimer quelques unes en petit format pour les créations.

Une fois les photos étalées, il à fallu trouver lesquelles iront ensemble. Le plus simple est de s’imaginer une histoire, une fois des compositions trouvées, il ne reste plus qu’a assembler les photos.

Pour cette série d’images j’ai voulu apporter de la matière. Il y a plusieurs façons de jouer sur la texture, ça peut-être des matières réelles telles que la peinture, du plastique, des objets fins ou plats trouvés autours de sois ou dans la nature (il faut que ça puisse rentrer dans le scanner sans l’abîmer).
La texture peut aussi être trouvée dans les sujets prit en photo, dans ma série il y a la peau du model, le maquillage et dans des photos prises dans la nature.



En découpant les photos, il est possible de les assembler par la suite. C’est difficile de prédire à l’avance ce que cela va donner, mais par exemple des portraits avec des cassures ou de forts contrastes, un fond uni, vont très bien se prêter au jeu car il sera simple de les détourer et les découper. La photo qui remplacera le fond sera bien mise en valeur.


Pour aller plus loin, imaginez que vous ayez envi de faire une exposition, il va falloir choisir plusieurs photos qui vont bien ensemble pour raconter une histoire.
Cela peut passer par le mouvement, par exemple des photos peu nettes autours, puis une centrale fixe/figée qui va capter le regard.
Ou encore avec les couleurs, autours des teintes chaudes et au centre une teinte froide.



Il est certain que publiées sur Instagram elles peuvent manquer de sens, mais imprimées et bien présentées cela change tout :)

Merci d’avoir lu cet article, je vous invite à me suivre sur Instagram @Kyonopics, laisser un commentaire et vous inscrire à la Newsletter :)

 
Top